Musicothérapie et périnatalité

La musicothérapie est présente dans les maternités et les services de prématurés.
Les chefs de services de certains  hôpitaux ont compris l'utilité de cette thérapie non médicamenteuse et qui apporte beaucoup pour les parents, le bébé et aussi
le personnel médical.

Le système auditif d'un fœtus se développe tôt dans le ventre de la maman
Les séances de musicothérapie sont proposés aux femmes enceintes pour mieux vivre la grossesse mais aussi pour créer une interaction et un lien avec son
bébé.

La musicothérapie peut être présente pendant l'accouchement pour créer un autre environnement sonore, favoriser la relaxation, réduire l'anxiété et également
la douleur.

Pour les mêmes raisons et encore plus, la musicothérapie est présente dans
les services de prématurés pour créer le lien avec les parents, créer une ambiance chaleureuse, réduire le bruit des machines et amener des musiques et chants que le bébé avait l'habitude d'écouter dans le ventre de sa mère.

A better baby lullaby

 

La musicothérapie et le burnout

Le burnout

Le burnout est le sentiment de fatigue tellement intense que le sujet se sent incapable d’avancer ou de concrétiser le moindre effort dans le travail.

Le burnout est obligatoirement lié au travail d’où son appellation « épuisement professionnel », les sujets sont dans un état de stress chronique, lié souvent à un charge de travail élevé et des objectifs qui semblent non réalisables pour la personne.

La charge de travail n’est pas la seule cause de cette fatigue, Il faut ajouter à cela d’autres facteurs :
- Le manque de confiance en soi, des ruminations négatives fréquentes
- La culpabilité ressentie par la personne, elle se croit à l’origine de ce qui lui arrive
- Le harcèlement moral au travail
- Le sentiment de non reconnaissance du travail fourni
- Le sentiment de non contrôle de son destin au travail, les choses se font sans concertation et souvent sans le consentement de la personne.
- Situations conflictuelles dans le travail
- Un surmenage, on ne peut plus faire face à la quantité du travail demandé
- La personne est souvent isolée au travail et ne peut communiquer son état à un tiers dans le travail

Il existe d’autres facteurs personnels qui peuvent aussi interférer et fragiliser la personne.
Les conséquences de l’épuisement professionnel sont aussi multiples que les causes, la dépression chronique, les envies suicidaires, des ulcères, troubles de sommeil, douleurs physiques, migraines, mal de dos, des crises d’angoisse, la liste est longue, d’autres signes et troubles psychiques et physiologiques apparaissent avec le burnout.

L’épuisement professionnel est difficile à diagnostiquer, c’est l’accumulation de symptômes physiques et psychologiques qui font prendre conscience que le chemin a été long et insidieux avant l’étincelle qui avertit ou pas que la batterie est à plat et difficilement rechargeable.

Il n’existe pas de solution toute faite pour prévenir le burnout, la personne a des alertes comme le manque de sommeil, mal de dos, manque d’énergie, etc. elle ne doit pas les ignorer et consulter un thérapeute au plus vite.
Des techniques pour prévenir et soigner existent tel que la relaxation pour se reconnecter et se réconcilier avec soi-même.

Il faut repérer les sources et les causes du stress au travail rapidement et essayer d’y remédier, on travaille mais on a aussi une vie sociale qui doit être déconnectée du monde de travail pour se ressourcer.

Il faut également prendre soin de soi et avoir une activité extra professionnelle (sport, musique, théâtre, marche, méditation,..) et donc reposer ses neurones et les déconnecter du cercle infernal « penser au travail tout le temps »

La musicothérapie est l’une de ses thérapies non médicamenteuse pour prévenir le burnout, c’est un moyen pour calmer les agités et chasser les idées morbides.

Des séances de relaxation sont conseillées pour modifier l’humeur et retrouver un équilibre dans un monde de travail qui est parfois perçu comme « maltraitant et agressif »

Sarah GIBELIN
le 30 Octobre 2015

Traitement de l’épilepsie

La définition de l'OMS de l'epilepsie est la suivante:
"L’épilepsie est une affection chronique du cerveau qui touche toutes les populations du monde. Elle se caractérise par des crises récurrentes se manifestant par de brefs épisodes de tremblements involontaires touchant une partie du corps (crises partielles) ou l’ensemble du corps (crises généralisées). Elles s’accompagnent parfois d’une perte de conscience et du contrôle de la vessie et de l’évacuation intestinale. Ces crises résultent de décharges électriques excessives dans un groupe de cellules cérébrales.

Ces crises sont le résultats de décharges électriques excessives. Ces décharges peuvent se produire dans différentes parties du cerveau. Les crises peuvent varier en intensité, allant de brèves pertes d’attention ou de petites secousses musculaires à des convulsions sévères et prolongées. Leur fréquence est également variable, de moins d’une fois par an à plusieurs fois par jour"
.
Des chercheurs du centre médical Wexner de l'université d'Etat d'Ohio ont mis en évidence les bienfaits de la musique pour le traitement des crises de l’Épilepsie ci-dessous l'article

Epilepsie : la musique, le traitement du futur ?